Médicaments inappropriés et dépendance aux activités de base de la vie quotidienne

Les personnes âgées sont des consommatrices importantes de médicaments. Mais la consommation de médicaments inappropriés chez elles peut augmenter les risques d’interactions médicamenteuses et de iatrogénie, pouvant entrainer des conséquences en terme de dépendance.

La polymédication chez les personnes âgées est souvent légitime, en lien avec la polypathologie. Néanmoins elle survient sur un terrain fragile, augmentant les risques d’interactions médicamenteuses et de iatrogénie, et diminuant probablement l’observance pour une partie des traitements. Or, d’après un rapport de la HAS de 2005, la iatrogénie serait responsable de plus de 10% des hospitalisations chez les sujets âgés. La polymédication a donc potentiellement des conséquences importantes, en partie évitables, mais difficiles à évaluer. L’étude de l’utilisation de médicaments inappropriés, représentant une part de cette polymédication, pourrait permettre de mieux évaluer les conséquences évitables.

L’objectif de ce projet est d’étudier les relations entre consommation de médicaments potentiellement inappropriés et dépendance, ainsi que les tendances évolutives de cette relation au cours du temps. Cette étude est basée à la fois sur les données de l’EGB et sur les données de cohortes épidémiologiques en population sur le vieillissement. Les médicaments potentiellement inappropriés sont définis à partir des critères de Beers de 2015*.

Dans l’EGB, la dépendance est détectée au moyen d’un algorithme ad hoc d’identification dans les bases de données de l’Assurance Maladie des personnes âgées présentant une dépendance pour les activités de base de la vie quotidienne. Les relations entre médicaments potentiellement inappropriés et dépendance sont ensuite analysées de façon transversale et longitudinale, en tenant compte de l’âge, du sexe et de la présence de comorbidités.

Les données des cohortes sur le vieillissement permettent de réaliser des analyses fines des relations entre consommation de médicaments potentiellement inappropriés et dépendance, selon plusieurs niveaux de sévérité de la dépendance et selon les différentes origines de la dépendance.

* The American Geriatrics Society 2015 Beers criteria update expert panel. American Geriatrics Society 2015 updated Beers criteria for potentially inappropriate medication in older adults. J Am Geriatr Soc 2015;63:2227-46


Avertissement : Le contenu de la publication n’engage que ses auteurs et ne reflète pas nécessairement la position de l’ANSM